Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

• Inscription • Connexion

Arnaud Le Gouëfflec

Membre du groupe : Arnaud Le Gouëfflec

Arnaud Le Gouëfflec, 35 ans, publie des livres, des bande dessinées, des disques, et fabrique un labyrinthe.

Cacher la suite

Arnaud Le Gouëfflec est né en 1974 à Brest. Après une enfance et une adolescence passées en Normandie, il retourne à Brest en 1991 pour y suivre des études. Il tient la guitare dans un groupe éphémère, anime une émission de radio, et se passionne pour le rock'n'roll sous toutes ses formes.

Chansons

En 1995, Arnaud écrit ses premières chansons (en français) influencées par Charles Trénet, Georges Brassens, Boris Vian ou Serge Gainsbourg, mais son inspiration, il va surtout la puiser ailleurs, dans le rock garage américain, le krautrock, chez Daniel Johnston ou Tom Waits, Jonathan Richman, Kevin Coyne, dans le free jazz ou la musique improvisée, et dans le dub.

En 1995, tout en enregistrant ses premières cassettes sur un magnéto 4 pistes, il fonde Le Petit fossoyeur, groupe dans lequel il tient la guitare, écrit et compose l'essentiel du répertoire, et avec lequel il tourne et enregistre deux albums.

En 2002, il fonde avec sa femme Maëlle l'Eglise de la petite folie, maison de disque et éditeur « occulte », et publie deux albums enregistrés en solitaire, Petite mécanique de nuit et Le chanteur masqué, ainsi qu'une compilation de ses cassettes préhistoriques, La vie sous cloche.

En 2003, il rencontre les musiciens de l'Orchestre préhistorique (Morgan Landuré, dit l'Idiot du village, Fabrice Louisin, puis quelques années plus tard Lionel Mauguen, Denis Guéguin et Julien Weber) et enregistre avec eux un premier disque, L'enfer est pavé de bonnes intentions (« Un ensemble Lo-Fi inspiré par les sciences occultes » - Magic) , puis un deuxième, A dreuze , qui convainc le label Last Exit Records de le signer en licence. Le disque bénéficie alors d'une distribution nationale, via Anticraft.

Fasciné par le principe du dub (enregistrer un double instrumental, voire expérimental de la chanson, placé en face B), il en décalque le principe et l'adapte à la chanson française, enregistrant des "mougues" (du nom du synthétiseur Moog) qui constituent autant de faces cachées et de doubles instrumentaux des chansons.

En 2009, au terme d'une résidence à la Carène, Salle des Musiques Actuelles de Brest, Arnaud et l'Orchestre préhistorique publient Le disque vert , fruit de multiples collaborations (N. Akchoté, E. Chadbourne, C. Rocher, N. Pointard, Moregeometrico, Chapi Chapo et les petites musiques de pluie) et dont les internautes ont pu suivre l'élaboration au jour le jour, sur un blog entièrement dédié à l'avancée des travaux.

En parallèle de ces activités, fasciné par l'underground, Arnaud a publié (parfois sous le manteau) une kyrielle de cassettes obscures, de CDs gravés artisanaux aux pochettes faites main (les "disques occultes"), contenant chansons inédites, dubs, expérimentations diverses (les "Crustacés sessions", musiques foisonnantes inspirées par "la complexité du littoral"), ou témoignant des expériences du groupe Monstre, "version expérimentale et masquée de l'Orchestre préhistorique", groupe de rock improvisé qui a joué avec Jad Fair et Gilles Rieder, Eugene Chadbourne et Jimmy Carl Black, Damo suzuki (Can), ou le groupe Tank, composé la musique d'une pièce chorégraphique, et illustré lectures et projections de films de série Z. Il a également collaboré au deuxième album du collectif TF (album Cruel), au projet Un mythe moderne avec le musicien électronique Moregeometrico, produit les deux premiers albums du jeune chanteur Yoann Carquet, et écrit et composé des chansons pour les chanteuses oOtiskulf (en collaboration avec le musicien finistérien John Trap), Zalie Bellacicco, et Marion Gwenn.

Livres

Passionné par les feuilletons populaires du XIX ème siècle, il commence à publier en 1996 une revue underground, Le Phylute Ombilique , organe de littérature préhistorique, dans laquelle il diffuse poèmes, textes divers et romans en feuilleton. Avec le Phylute, Arnaud diffuse ses cassettes et échafaude ses premiers romans.

En 2004, il publie chez l'Escarbille son "premier" roman, « Basile et Massue », qui raconte les pérégrinations de deux marginaux alcooliques, qui reçoit plusieurs prix.

En 2006 sort « Le Bestiaire secret de Lord Bargamouffle » (Ginkgo editions), catalogue influencé par la pataphysique et les cabinets de curiosités, en collaboration avec le dessinateur Laurent Silliau, puis « Les Discrets » (Ginkgo éditions), (dont une version primitive était déjà parue dans Le Phylute ombilique) roman mêlant burlesque et métaphysique, influencé à la fois par Carlos Castaneda et Rouletabille, qui met en scène un héros appelé à devenir récurent, Johnny Spinoza. Un deuxième épisode des aventures de Johnny Spinoza, L'Irrésistible, est paru en juin 2009. Arnaud travaille en ce moment sur un roman pour les éditions Coop Breizh, dans la série Léo Tanguy (sorte de Poulpe breton initié par l'écrivain Gérard Alle).

Encouragé par le scénariste Kris, Arnaud commence à travailler sur des scénarios de Bande Dessinée. Il publie en 2007 « Vilebrequin » (Casterman), en collaboration avec le dessinateur Obion, qui reçoit le prix France Télévision et est nominé pour les essentiels du Festival d'Angoulême 2008. En 2009, il publie une autre BD, Topless , réalisée avec le dessinateur Olivier Balez, aux éditions Glénat. Un nouveau projet avec le même dessinateur, Le chanteur sans nom, est en cours, prévu pour Novembre 2010, toujours aux éditions Glénat. Il travaille également avec Obion sur un nouveau projet, Soucoupes.

En 2009, Arnaud écrit pour le comédien/metteur en scène Pierre-Henri Juhel Comment je suis devenu un guerrier Mouktar, monologue qui sert de base à un spectacle à mi-chemin entre théâtre et cinéma (le film est réalisé par PH Juhel et Ronan Loup).

Comme pour la musique, Arnaud publie également, via l'Eglise de la petite folie, des livres "occultes", généralement faits main, comme la série des Guides touristiques préhistoriques, écrits au fil de voyages, mais aussi des poèmes "mécaniques" et autres objets non identifiés. Ces livres sont vendus via le site de l'Eglise de la petite folie, sur les concerts, ou à Brest, à la Petite librairie. Les éditions de la Petite Librairie s'apprêtent d'ailleurs à publier un livre de photos commentées, Le Québec Mou.

En parallèle, il développe l'écriture en ligne sur plusieurs blogs: poèmes (Chaîne de montage de poésie mécanique), fragments autobiographiques (Dans le labyrinthe), chroniques de disques et portraits d'artistes singuliers (Terribabuleska Spazoïde), et plus récemment, en collaboration avec Emmanuel Girard, catalogue "déraisonné, mais commenté" de la discographie complète d'Eugene Chadbourne (Chadbourneries), un de ses héros.

Le Festival Invisible

En 2006, Arnaud et Maëlle Le Gouëfflec montent Le Festival Invisible, festival dédié aux artistes singuliers, qui verra défiler entre autres Eugene Chadbourne, Jimmy Carl Black, Jad Fair, Faust, Uz Jsme Doma, Zu, les Primitifs du futur, Pierre Bastien, Magma, Damo Suzuki, Jonathan Richman, De Kift, Frédéric Le Junter, et d'autres inclassables.

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction Vignette_artiste
Site internet / Myspace

Vignette_artiste
Vignette_artiste

Le disque vert
Le disque vert - (2009)