Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Luc Besson

Membre du groupe : Luc Besson

Né en 1959, metteur en scène, scénariste et producteur. Luc Besson rencontre le monde du cinéma à 17 ans à l'occasion du tournage d'un court métrage de Patrick Grandperret.

Cacher la suite

Dès lors, il assure tous les postes cinéma de la mise en scène à la figuration jusqu'à passer deuxième assistant sur « Court-Circuit » de Patrick Grandperret, « Deux Lions au Soleil » de Claude Faraido, « Loulou » de Maurice Pialat, et même un James Bond, « Moonraker ». Il devient également l'assistant de Régis Wargnier sur des publicités.

Il passe premier assistant sur « les Bidasses aux Grandes Manœuvres » et fait d'ailleurs la connaissance de Jean Reno lors d'un casting.

Enfin Luc Besson devient réalisateur de la seconde équipe sur « le Grand Carnaval » d'Alexandre Arcady. Entre deux jobs, Luc Besson ne cesse jamais d'écrire. Il rencontre Pierre Jolivet avec lequel il écrit différents sujets d'où naîtra un clip tourné en 16 mm, sa première véritable mise en scène. Aussitôt après, il s'attelle à son premier court métrage dont l'action se déroule dans des ruines, après une catastrophe atomique « l'Avant dernier » est tourné en scope, en noir et blanc, avec Pierre Jolivet et Jean Reno dans les rôles principaux.

Le film est présenté à la section courts métrages du Festival du film fantastique d'Avoriaz, sans grand succès. Luc Besson s'implique alors dans l'écriture du script d'un premier long métrage intitulé « Subway », mais il doit abandonner son projet faute de producteur.

Il se décide alors à faire un long-métrage de « l'Avant Dernier », et donne naissance au « Dernier Combat », produit par l'intermédiaire de sa propre société de production, les Films du Loup.

Avec à ses côtés Pierre Jolivet, Jean Reno, Eric Serra et Jean Bouise, Luc Besson tourne en cinémascope, en noir et blanc, un film de science-fiction français, muet de surcroît ! Dix semaines de tournage de fou, éreintant. Et c'est payant : le « Dernier Combat » fait l'évènement du Festival d'Avoriaz 1983 et décroche simultanément le Grand Prix du Jury et le Prix de la Critique. Après avoir mis en scène les clips de Serge Gainsbourg. « Mon Beau Légionnaire » et d'Isabelle Adjani, « Pull marine », Luc Besson présente « Subway » en 1985, avec deux stars à l'affiche, Isabelle Adjani et Christophe Lambert, lequel remporte le César du meilleur acteur.

En 1986, Luc Besson co-écrit et produit « Kamikase », réalisé par Dider Grousset. Puis, pendant neuf mois, il tourne à travers le monde « Le Grand Bleu ». Le film ouvre le festival de Cannes 1988 et devient le film d'une génération.

En 1990, Luc Besson produit « Nikita », avec Anne Parillaud, qui reçoit le César de la meilleure actrice.

En 1991, il présente « Atlantis » puis, en 1995, « Léon » avec Jean Réno comme interprète. « Léon » sera le film français le plus vu à l'étranger en 1995.

En 1997, Luc Besson revient au festival de Cannes avec deux films, l'un en tant que réalisateur et l'autre en tant que producteur. L'actrice de « Nil by Mouth », le film de Gary Oldman, remporte le prix d'interprétation féminine. « Le Cinquième Elément », un film de science-fiction avec Bruce Willis, fait l'ouverture du festival. Luc Besson reçoit le César du meilleur réalisateur.

Il enchaîne ses activités de production avec « Taxi », de Gérard Pires, qui remporte un énorme succès auprès des jeunes.

Pour sa huitième réalisation, Luc Besson aborde encore un nouveau genre : une fresque historique avec Milla Jovovich qui devient la mythique Jeanne d'Arc. Le metteur en scène exploite le sujet sous un angle très inattendu que le public découvre le 27 octobre 1999. Parallèlement, il produit « Taxi 2 » de Gérard Krawczyk et un premier film de Fred Garson, « The Dancer ». L'année suivante, ses activités de production s'intensifient avec trois films : « 15 Août », « Yamakasi, les samouraïs des temps modernes », et « le Baiser Mortel du Dragon » avec Jet Li. Il lance ensuite la production de « Wasabi » avec Jean Reno, puis fonde le studio de cinéma Europa avec Pierre-Ange le Pogam. Le studio produit entre quatre et huit films par an et touche tous les secteurs d'activité du cinéma : la distribution, la vidéo, l'édition musicale, les ventes à l'étranger.

Le studio Europacorp prévoir de développer, en Seine Saint Denis un complexe d'activités cinématographiques des plus performants, à l'usage des professionnels et du public.

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?