Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Jeanne Plante

Membre du groupe : Jeanne Plante

Née en 1979 à Cherbourg, Jeanne grandit à Caen.

Cacher la suite

A l'âge de 8 ans, elle débute l'apprentissage du piano.

Petite, Jeanne rêve de théâtre et de scène. Son enfance se nourrit de l'écoute de chansons françaises : Brassens, Nougaro, Brel, Ferré, Barbara, Boris Vian, Guidoni, Juliette …

Jeanne vient suivre à Paris pendant 3 ans les cours de théâtre de l'école Périmony. En parallèle elle développe un apprentissage de la danse (tango argentin), et poursuit l'étude de la musique (accordéon) et du chant.

Elle part danser à Buenos Aires et donne pendant quelques années des cours de tango au sein de l'association ‘Albatros', toujours existante, qu'elle crée à Caen.

Durant 2 années, Eric Lacascade, metteur en scène et directeur à cette époque du Centre Dramatique de Normandie, l'accueille et la prend sous son aile pour parachever sa formation.

Jeanne aime la compagnie des gens du monde de la musique et fait la rencontre de nombreux artistes : Eric Legnini (piano jazz), Gilles Coquard (bassiste), Olivier Louvel (guitariste), Edouard Coquard (percussions), Guillaume Kervel (steel drums), Mathias ‘El Mati'Berchadsky (guitare flamenca), Hervé Gourdikian (duduk et flûte) et de bien d'autres encore.

C'est dans ce milieu qu'elle va poursuivre son évolution artistique.

Elle commence à prendre la plume pour écrire de petits textes qui sont autant de contes à la manière de courts métrages. Très rapidement elle va s'essayer à les mettre en musique.

C'est le jazz-man Eric Legnini qui va l'encourager et l'accompagner à ses débuts.

En 2008, Jeanne se produit dans les premières parties des spectacles de Sanseverino, de Daphné et de Pauline Croze. S'ensuit rapidement une proposition de concert dans le ‘in' du Printemps de Bourges.

Accompagnée de Gilles Coquard, bassiste et arrangeur, musicien issu du jazz, elle fait la rencontre décisive d'Antoine Crespin (Label Futur Acoustic) qui lui ouvre les portes de son studio d'enregistrement.

Un album devient possible. Le projet s'élabore rapidement.

Mai 2009 : Jeanne Plante fait une entrée remarquée dans le paysage de la chanson française avec la sortie de son premier album Les Mots Cachés .

« Jeanne Plante aux dons multiples (textes, musiques, chant, piano, accordéon), trempe sa plume dans un réalisme piqué d'humour, une tendre rébellion. Mutine et lutine, elle nous dévoile son CD Les Mots Cachés , à découvrir absolument » (L'Humanité 16/05/2009)

« La veine est celle de l'intime, du sentimental, tout ce qui est à portée de main, à portée de larmes. Il y a d'heureux rires, elle chante clair, interprète jusqu'à la dernière syllabe mais en légèreté, bref un phénomène qui nous rappelle l'apparition il y a quelques années d'une autre Jeanne, Jeanne Cherhal » (Midi Libre 11/05/09)

« Jeanne Plante c'est une voix déjà pleine d'assurance, de culot et de vitalité /…/ C'est une succession d'histoires drôles, insolites et parfois grinçantes. Des histoires inspirées de sa propre vie, portées tambour battant par un tempo limpide et précis » (La Presse de la Manche 17/05/09)

Quinze chansons aux accents burlesques et graves, composent cet album.

En plus des 14 compositions originales (musique et texte) signées de la main de l'auteur, l'album contient une adaptation musicale d'un poème de Jean de La Ville de Mirmont.

Son complice et ami Gilles Coquard en réalise les arrangements. En introduisant des instruments variés ou des chœurs, il apporte une couleur supplémentaire à l'atmosphère musicale de l'album. Se mêlent ici ou là des ambiances venues d'ailleurs tels steel drums, rythmes flamenco, duduk ou balaïka, guitarron ou mandoline, charango ou saz , harmonie de fanfare traditionnelle …

Sur scène l'ambiance est simple, intimiste et joyeuse. Longue silhouette et léger sourire, seule dans ses concerts au piano ou à l'accordéon, Jeanne est rejointe certaines soirées par d'autres musiciens devenus au fil du temps des complices: Jaafar Aggiouri à la clarinette et guitare ou encore le violoniste Mathias Levy …

Issus pour la plupart d'entre eux du jazz, ils servent avec talent ses mélodies pleines de fraîcheur.

Lors de son tour de chant du 5 juin dernier au Théâtre des Trois Baudets, Jeanne n'a pas hésité à introduire avec générosité des invités surprise en accueillant, le danseur de claquette Stéphane Bénac et le jeune ensemble de musique contemporaine ‘Acouphène ‘.

L'univers de Jeanne Plante est résolument hétéroclite.

Elle explore le quotidien. De sa jolie voix claire, sur des airs de ballades, elle nous raconte avec humour les incohérences de l'existence et chante avec poésie les heurts de nos vies.

Jeanne aime à se promener sur des écritures toujours différentes qui lui permettent d'affirmer son style.

La tonalité mélancolique de ses chansons, légères dans la forme, est contrebalancée par une jubilation gourmande qui assure aux compositions de ce premier album un bel équilibre!

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction Vignette_artiste
Site internet / Myspace

Vignette_artiste