Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Robin Nicaise

Membre du groupe : Robin Nicaise // QUINTET: Sandro Zerafa : guitare / Adrien Chicot : fender rhodes / Yoni Zelnik : contrebasse / Fred Pasqua : batterie // SEXTET (musiciens sur"Lumière"): Francesco Castellani : trombone / MANU DOMERGUE : cor / Patrick Gavard- Bondet : guitare / YONI ZELNIK : contrebasse / ANTOINE PAGANOTTI : batterie

Robin Nicaise commence la musique à l'âge de 8 ans par le sax alto et passe au ténor à 13 ans.

Cacher la suite

Il se forme avec divers professeur (Eric Barret, Larry Schneider.....) obtient une médaille d'or au conservatoire de Manosque (04). Robin enregistre son premier disque sous mon nom à l'âge de 19 ans, un répertoire de ses compositions arrangées en quintet («hommage à Art Pepper» avec Larry Schneider en invité). Un second disque en trio avec Philippe Lebaraillec au piano et Olivier Chabasse à la contrebasse «la flamme et la fumée" sortira en 2002 puis en en 2006, le 3eme album, en sextet celui-ci, «lumière".
Extraits de presse sur l'album précedent : « (…) La sonorité est magnifiquement ample et feutrée, fermement tenue mais exempte de toute tension musculaire. Chaque note est mise en relief par une articulation aussi nette que fluide. Les idées mélodiques et rythmiques sont claires et sortent de l'ordinaire(…). Robin Nicaise s'affirme comme un musicien particulièrement doué et inspiré » Nicolas Brémaud. (Jazzman. septembre 2006) «(…) Le leader (saxophoniste sous positive influence joelovanoesque) a tout soigné: Les compositions, les arrangements (subtils et chatoyants), le choix des sidemen (tous inspirés), le son (studio la buissonne, Gérard de Haro…) et même la pochette. Recommandé » M.D (Jazzmag, décembre 2006) «(…) L'inspiration est lumineuse et l'interprétation colorée. Neuf compositions originales de Robin Nicaise sur une introduction fleurant la magie tibétaine, laissant la porte ouverte à toutes les évasions comme un Nicolas de Staël, éventrerait l'une de ses toiles pour nous entraîner vers un infini qu'il n'aurait pas réussi à saisir(…) Les dialogues d'un bout à l'autre sont brillants, les jeux colorés, imbriquant leur respiration, leur personnalité dans une approche inspirée et sensuelle, tant dans les envolées que dans l'intimité d'une ballade » R.I.A (La Provence, février 2006) «(…) Robin Nicaise fait partie de ces musiciens discrets, mais le talent se suffit souvent à lui-même (…) Cette musique ne s'écoute pas, elle se boit (…) Une musique à écouter comme une alternative aux maux qui nous rongent » Jean Banner (La marseillaise. février 2006).

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?