Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Al Core

Membre du groupe : Al Core

Passionné de Techno depuis 1992, AlCore décide d'assouvir sa passion des musiques électroniques en fondant le groupe Micropoint avec un camarade de lycée, Radium. Micropoint deviendra au fil des années la formation la plus mythique du hardcore français.

Cacher la suite

Ils sillonnent les raves d'Europe, peaufinant leur son pour aboutir à un son dancefloor: le Hardcore «façon Micropoint» qui révolutionne le «Frenchcore», mouvance hardcore dominante e en France chez les compositeurs français. En parallèle de ses projets avec Micropoint, AlCore développe des projets solos. En 1997, il sort ses premiers maxis en solo sur les labels DeadEnd, Psychik Genocide et Neurotoxic. Il signe en 1998 avec Chappy The Plumber, le premier vinyle Epileptik «Chappy The Plumber» avec le célèbre «Hardcore Moi J'dis!» (Hard Disk Plumber).
Le duo sort de nombreux maxis ce qui leur permet, en 1998, de sortir l'album "Neurophonie", considéré comme le premier véritable album de hardcore français. Cet album leur apporte la reconnaissance de la scène électronique internationale. A l'époque, cet opus surprend par la qualité de ses productions et propose une approche plus mesurée du HardDrum, avec des morceaux plus construits et réfléchis: un hardcore fédérateur, puissant, minimaliste et groovy. Le duo se produira même lors du grand final de la 1ère techno parade en 1998, Place de la Nation aux côtés de Laurent Garnier et CarlCox devant plus de 100000 personnes.
En 1999, sous le pseudonyme «Laurent Charnier», clin d'œil satyrique aux stars de la techno, AlCore signe de nouveau 4 morceaux sur Epileptik.
En 2000 sort «Anesthésie International» de Micropoint, un autre album devenu depuis un classique du Hardcore Français. Cet album s'est vendu à plus de 30000 exemplaires, un record en France. C'est alors la grande époque du Hardcore en France, aux côtés de Laurent Hô, Liza N'Eliaz et Manu le Malin, Micropoint fait partie des acteurs les plus respectés sur la scène électronique internationale.
En 2001, AlCore décide de se consacrer à sa carrière solo. Il continue de se produire en live à travers la France tout en créant son propre label, Golghott Records en compagnie de Dj Trypod. En 2003, AlCore sort son premier album solo devenu culte aujourd'hui: «Body Hammer». On y retrouve notamment des guests prestigieux comme Fast Forward et Virtualian. Le superbe graphisme de la pochette est l'œuvre de Fred Beltrandes «Humanoïdes Associés». Le son d‘AlCore se caractérise par un hardcore mutant, aux sonorités sombres et industrielles appuyées. Il truffe ses productions de samples biensentis, et fait parfois profiter ses auditeurs d'un humour noir caractéristique de sa personnalité. Enfin, Micropoint sort l'album «Overdose United» en 2008, un album très attendu par le public, dans un style incisif, énergique, futuriste et référencé avec encore de nombreuses contributions comme Lenny Dee, The Horrorist ou Punish Yourself. En 2009, Al Core participe activement à la tournée nationale 2009/2010 «Onde de choc» (organisée par Audiogenic) en se produisant sur 10 des 12 dates jusqu'en février 2010.

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?