Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Joseph d'Anvers

Rage et douceur. Deux mots qui révèlent la personnalité de Joseph d'Anvers. Et avec elle, sa musique.

Cacher la suite

Pour ce troisième album, Joseph d'Anvers retrouve le précepte punk de ses débuts musicaux : Do it yourself. Après l'échappée de son précédent album Les jours sauvages (enregistré entre le Brésil et Los Angeles), c'est aux studios de la Seine à Paris, qu'un Joseph d'Anvers auteur, compositeur et pour la toute première fois réalisateur, a convié les musiciens qui l'accompagnent depuis la dernière tournée. Parmi eux on retrouve les membres de groupes français tels que Tahiti Boy & The Palmtree Family, Phoebe Killdeer, Jamaica... Que cet environnement ait influencé Joseph d'Anvers dans l'écriture et la mise en œuvre de ce nouvel album est certain, tant du point de vue de la production et des arrangements que de celui de la posture, si chère aux rockeurs : qu'est-ce qu'être artiste français, amoureux de la langue et soucieux de ne pas la renier, et baigner dans un univers musical empreint de références anglo-saxonnes, de Nick Cave à The National, de Burroughs à Richard Lange ?

La réponse choisie par Joseph d'Anvers trouve écho dans la dualité rage / douceur.

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?