Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Terakaft

Membre du groupe : Liya Ag Ablil (aka Diara): guitares, voix / Sanou Ag Ahmed: guitares, voix / Abdalla Ag Ahmed: guitares, basse, voix / Mahamad Ag Moha (aka Tohandy): percussions / Issa Dicko: conférencier

Originaire de l'Adrar des Ifoghas, au Mali, Terakaft est un gang de guitares, à l'instar de Tinariwen.

Cacher la suite

Rien d'étonnant à cela si l'on sait que Terakaft a été fondé par Kedou et est maintenant mené par Diara, deux compositeurs et guitaristes historiques de Tinariwen. Kedou accompagnait encore Tinariwen lors de sa prestation au Festival au Désert de Tin-Essako en janvier 2001, et figure avec quatre chansons sur leur premier album « The
Radio Tisdas Sessions ». Puis il est resté au Sahara et a fondé Terakaft en 2001, avec Sanou, un très jeune guitariste. En 2007, il enregiste avec Diara, Sanou et Rhissa, un premier album en quatre jours, intitulé « Bismilla, the Bamako sessions ». Les Terakaft entreprennent dès lors d'explorer le vieux continent et font leurs premiers concerts en Europe, un parcours qui les conduit finalement à jouer à l'Olympia, à Paris, en décembre 2007, en première partie de Tinariwen, et au festival WOMAD en Angleterre, en été 2008. Las, Kedou quitte Terakaft à la fin de l'été 2008, au moment où la reconnaissance arrive. Recomposé autour de Diara, le sage et taciturne guitariste rythmique de Tinariwen, Terakaft compte aujourd'hui trois jeunes ishumar en son sein et fonctionne comme un modèle de passation de pouvoir entre les générations de guitaristes touaregs.
Terakaft signifie « la caravane » en tamashek.
Akh issudar
Enregistré en novembre 2007, au studio des Froms, Candé (49), France.
« Akh Issudar » marque une évolution dans les pratiques d'enregistrement des musiciens de Terakaft. Sous la houlette de Jean-Paul Romann (ingénieur du son de Lo'Jo, réalisateur des « Radio Tisdas sessions » de Tinariwen, et du Festival au Désert, compilation 2003), ils ont entrepris de faire les prises piste par piste, comme il se doit. Après deux mois de tâtonnements, « Akh issudar » compte finalement pas moins de 14 titres aux charmes et aux essences variés. Kedou, Diara et Sanou ont enregistré à trois toutes les guitares, les basses et les percussions. Un bassiste également percussionniste va rejoindre le groupe au printemps pour interpréter le nouveau répertoire sur scène. Les tournées se suivent en Europe, et Terakaft s'apprête aujourd'hui à tourner en Amérique du Nord.

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?