Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Orange Blossom

Membre du groupe : PJ : violon / Carlos : batterie, djembé, programmations / Jay C. : Chant, synthés, programmations

Fermons les yeux pour mieux voyager dans le nouveau Monde magique d'Orange Blossom.

Cacher la suite

Orange Blossom naît en 1995 dans le cadre d'une première formation et publie, en 1997, son premier album sur le label Prikosnovénie qui se vendra à plus de 13 000 exemplaires.

C'est en 2002 que deux des membres du groupe d'origine, PJ Chabot (violon) et Carlos Robles Arenas (compositions, programmations, batterie), font renaître Orange Blossom de ses cendres après leur rencontre avec Leïla Bounous (chant) et Mathias Vaguenez (percussions).

De nouvelles sources d'inspiration et une direction musicale aux possibilités multiples s'ouvrent à eux.

Solidement établi à Nantes, sa ville d'origine, Orange Blossom part ensuite sur la route présenter son nouveau répertoire, une cinquantaine de concerts en 2002, plus de soixante en 2003, récoltant ainsi un succès grandissant, soir après soir.

En avril 2004, ils rentrent en studio et enregistrent «Everything must change », fruit du travail d'écriture et de maturation des deux années écoulées.

Orange Blossom propose une musique d'une autre dimension, héritière des rencontres culturelles et musicales de ses membres. Carlos est mexicain, grand voyageur devant l'éternel, nourri d'influences aux parfums d'Orient, d'Europe centrale ou d'Afrique, Leïla, d'origine bretonne et algérienne, est l'héritière d'une tradition vocale venue du fond des temps. Ces deux-là trouvent leurs alter ego et complices en PJ et Mathias.

« Everything must change », un ensemble constitué de dix voyages musicaux construits sur un tapis electroworld sensuel et élégant, des chansons qui nous transportent dans un conte des mille et une nuits où la folie pluri-rythmique est transcendée par le violon débridé de PJ, la voix envoûtante de Leïla, les programmations alchimiques de Carlos ainsi que par les percussions diaboliques de Mathias.

Richesse ultime : un orchestre à cordes classique, The Cosmic Orchestra, ainsi qu'une section de cuivres, les Chacha Hills, ont rejoint Orange Blossom sur cet album enrichissant le métissage musical au-delà des genres.

Dernière offrande musicale : celle d'une chanteuse lyrique offrant sa voix sur « Souffrance », pour un voyage initiatique en cinémascope.

Fermons les yeux pour mieux voyager dans le nouveau Monde magique d'Orange Blossom.

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?